L’état climatique et environnemental de la planète se dégrade suite aux excès des activités humaines. Plusieurs dimensions sont affectées à des degrés divers dont la plus connue est le réchauffement climatique. Face à cette situation, la piste du progrès technologique apparaît comme une voie logique, aisée et suffisamment crédible pour que l’on mise (presque exclusivement) sur elle.

Deux siècles de succès scientifiques
Cette foi dans le progrès technologique est très souvent exprimée par les politiciens, les économistes, les écologistes… et les techniciens eux-mêmes. Elle est sans aucun doute basée sur les innombrables succès obtenus par les scientifiques dans tous les domaines depuis plus de deux siècles: énergie, informatique, médecine, transport, télécommunication…

Défis environnementaux vs. progrès technologique
Du point de vue environnemental et énergétique on ne peut que se réjouir de l’ensemble des technologies qui sont apparues ces dernières années et qui continuent à se développer. Cela concerne avant tout la production d’électricité (photovoltaïque, éolien…) mais aussi nos autres besoins (habitations, transports…). Le progrès technologique semble nous proposer une issue qui permet de faire face aux défis environnementaux sans affecter la structure de nos sociétés.

 

On ne peut que se réjouir des technologies qui sont apparues ces dernières années

 

Enjeu économique
Or l’enjeu majeur ne se situe pas dans la technologie. Il est économique. Nous avons besoin d’énergie et de matières premières pour alimenter l’activité économique. Il s’agit d’une réalité physique. La croissance économique tant recherchée pour maintenir la paix sociale requiert une croissance de la consommation d’énergie. Au niveau mondial, cela se traduit par une observation majeure.

Le PIB vs. la consommation d’énergie
Il existe depuis plusieurs décennies un lien de proportionnalité entre le PIB et la consommation d’énergie. Le progrès technologique ne permet que d’infléchir légèrement ce lien sans en changer la nature. Dans ce cadre, le développement des énergies renouvelables ne compense pas actuellement l’augmentation des besoins en énergie. Dans le futur, elles ne pourront pas tout à la fois se substituer aux combustibles fossiles et assurer la croissance économique attendue. La consommation des énergies fossiles et les émissions de CO2 continueront à croître. Dans une économie croissante, les dommages à l’environnement ne pourront être que croissants.

Accélérez le progrés
C’est peut-être une raison supplémentaire pour accélérer le progrès technologique. Mais les technologies sont toutes limitées par des contraintes physiques. Plus on progresse, plus on s’approche des limites et plus les gains sont faibles et difficiles à obtenir. On l’observe dans de nombreux secteurs ciment, verre, électricité, etc. De plus la machine économique annule aisément les gains technologiques via l’effet rebond.

Une condition nécessaire
Le progrès technologique est nécessaire et important. Il nous aidera à relever les défis du climat et de l’environnement. Cependant, il doit accompagner des réformes en profondeur de nos sociétés et de nos économies. Cette double approche est une condition nécessaire de succès. Bien sûr cette voie sera difficile et contraignante mais nous pouvons aussi la rendre très enrichissante.