Si vous faites appel à des personnes extérieures pour tous vos (petits) travaux à la maison, la facture risque d’être salée. Pourquoi ne pas mettre la main à la pâte? Trois experts vous confient leurs trucs et astuces pour épargner en bricolant.

Nicolas Féry, « Robert » de l’émission Une brique dans le ventre, RTBF

Comment épargner en bricolant?
« Le tout, c’est de récupérer tout ce qui passe. Il ne faut jamais hésiter à aller chez les professionnels pour réutiliser tous les bois qu’ils vont jeter. Il existe aussi des petits cours sur comment changer un robinet ou changer un siphon. N’hésitez pas à vous renseigner, j’ai par exemple plein de livres sur le bricolage à la maison. Il y a peu, j’ai installé un circulateur dans mon système de chauffage qui permet, avec un petit détecteur, d’enclencher automatiquement le circulateur quand j’arrive dans la salle de bains. Ce sont des petites installations sympas qui ne coûtent rien du tout et qui peuvent vous faire économiser de l’argent. »

Comment une personne maladroite peut-elle s’y prendre?
« En y allant petit à petit et en commençant avec des choses simples, vous allez y arriver. N’ayez pas peur de l’échec: tout le monde se trompe, il ne faut jamais se décourager. Il n’y a pas de petits bricolages, chacun y va à son rythme. À partir du moment où on est à l’aise avec un tournevis, un marteau et une scie, ça commence déjà à sentir bon. Petite astuce: tout le monde repeint ses murs, mais personne ne pense d’abord à le dépoussiérer, poncer et nettoyer. Ça donne des résultats qui ne sont pas agréables à regarder et vous vous dites “la prochaine fois, je le ferai faire par quelqu’unˮ, alors que si vous aviez passé un coup de ponçage et rebouché les trous, vous auriez fait le boulot d’un pro! »

Comment le bricoleur peut-on optimiser son temps en bricolant?
« La base, c’est la préparation. À partir du moment où vous avez pensé à tout et que vous êtes bien organisé et préparé, ça va aller tout seul. Imaginez que vous voulez ouvrir votre mur entre la cuisine et le salon. Vous savez que vous allez devoir étançonner le mur pour ne pas qu’il s’effondre. Par contre, personne ne se pose la question de savoir ce qu’il va se passer à l’étage du bas. Il ne faut rien laisser dans le passage quand on va venir mettre le linteau pour soutenir le mur. Vous devez faire un serrage au mortier entre le mur existant et le linteau, vous mettez une bonne dose de mortier sur votre linteau, vous pressez contre le mur du haut et le tour est joué. »

Sébastien Motte, responsable cellule énergie de l’Union wallonne des Architectes

Comment épargner en bricolant?
« Trop souvent les personnes choisissent un matériau sans en regarder les caractéristiques techniques, ce qui ferme de facto toute possibilité de choisir la solution la plus adaptée et souvent la moins onéreuse. Les coûts secondaires sont généralement oubliés alors qu’ils peuvent doubler, voire tripler la facture. Par exemple, lors de l’isolation du mur par l’extérieur, les travaux de raccords en toiture, en pied de mur et aux châssis seront plus importants que les travaux liés à l’isolation proprement dite. Prévoir au plus tôt les conséquences des travaux d’isolation permet d’anticiper les problèmes, de préparer l’intervention et donc de diminuer les coûts généraux. »

Comment une personne maladroite peut-elle s’y prendre?
« Il faut pouvoir déterminer les travaux qu’on est capable de faire soi-même et des travaux qu’il faudra confier à un entrepreneur. Pour cela il faut connaître ses limites et donc ses qualifications en fonction du projet que l’on veut entreprendre. Il faudra ensuite coordonner les différentes interventions. Ne sous-estimez pas non plus les conséquences de l’isolation sur la salubrité du bâtiment. Vous risquez de faire apparaître des problèmes qui n’étaient pas là avant, comme des taches d’humidité. C’est pour ces raisons qu’il est utile de recourir à un architecte et à un auditeur énergétique. Ils pourront vous guider vers les solutions les plus pertinentes. »

Comment le bricoleur peut-il optimiser son temps en bricolant?
« Quand on sait où on va, on peut vraiment gagner du temps (et de l’argent). On pourra notamment planifier les travaux en fonction de l’entretien naturel du bâtiment. Il est utile de coupler les travaux d’isolation, les travaux de salubrité ou de remplacement. On réalise directement une économie d’échelle sur les installations de chantier et sur la durée de l’intervention. La surcharge de travail liée à l’isolation n’en sera que plus réduite. On privilégie ainsi l’isolation lors du remplacement de la couverture, des revêtements de sols, des châssis et du parement extérieur. Aborder les travaux d’isolation en fonction de la durée de vie des matériaux est la manière la plus efficace d’optimiser son intervention. »

 

Dilaver Acikel, responsable magasin, Brico Harput

Comment épargner en bricolant?
« C’est assez simple: à partir du moment où vous décidez de faire quelque chose vous-même, que ce soit repeindre votre salon ou réparer une porte qui est de biais, vous allez économiser de l’argent. En appliquant la méthode du « do it yourself », vous allez réduire le prix des produits, mais surtout la main d’œuvre. La plupart des clients ont déjà demandé des devis auprès d’entreprises qui demandent des prix élevés, alors qu’en travaillant vous-même, vous pouvez diminuer votre facture entre 60 et 70 %. »

Comment une personne maladroite peut-elle s’y prendre?
« Certaines personnes pensent qu’elles sont adroites alors que ce n’est pas le cas et vice versa, il est donc important de connaître vos points forts et faiblesses. Commencez petit à petit, je ne conseille par exemple pas aux apprentis bricoleurs de se lancer directement dans la rénovation des sanitaires. Vous devez aussi être prêt à investir de votre temps dans ce travail. Vous pouvez obtenir un coup de main d’une connaissance qui a plus d’expérience. Informez-vous aussi auprès des vendeurs de magasins de bricolage: ils vous donneront le choix entre plusieurs solutions en fonction de votre budget et de vos attentes. N’hésitez pas non plus à consulter des manuels ou des tutoriels sur Internet. »

Comment le bricoleur peut-il optimiser son temps?
« Il arrive que des personnes planifient leurs travaux à l’envers. Ils vont par exemple commencer à peindre les côtés de leur pièce alors qu’il est préférable de s’attaquer d’abord au plafond. Ou ils ont déjà installé le parquet alors que le plafond n’est pas encore peint et que les châssis de portes ne sont pas mis. Imaginez: vous avez acheté une nouvelle maison de plusieurs étages et vous voulez tout refaire. Commencez par faire de la place au premier et au dernier étage. Utilisez ensuite la cheminée pour descendre les gravats. Tout à la fin, votre pièce au rez-de-chaussée sera complètement remplie, vous n’avez plus qu’à placer les restes dans un container. Résultat: vous n’avez pas à louer/acheter un monte-charge, vous ne salissez pas la cage d’escalier et vous devez faire appel à moins de main d’œuvre. »

Stéphane Brotto, Spécialiste application chez Sigma Coatings

Comment épargner de l’argent grâce au bricolage?
“En repeignant à temps vos meubles extérieurs, vous les protégez et augmentez leur durée de vie. Pour ce faire, il faudra bien entendu choisir le bon moment au niveau météo. Car, en Belgique, il faut tenir compte des saisons pour vos travaux en extérieur ! Effectuer les travaux dans une bonne période sans précipitation de pluie va vous permettre de diminuer la fréquence des travaux d’entretien. Par ailleurs, de nombreuses recherches ont été menées dans le secteur de la peinture. C’est ainsi qu’existent, par exemple, des peintures dont le temps de séchage est beaucoup plus court ce qui permet de les appliquer même avec des températures plus basses.

Comment une personne maladroite doit-elle s’y prendre?
“Avant des travaux de peinture, il est important de demander des conseils professionnels dans un magasin spécialisé. Il existe aussi des petits films regorgeant de trucs et astuces sur le net. La préparation reste une première étape fondamentale. Et trop de gens la bâclent. Il faut d’abord éliminer la saleté, la poussière et les anciennes peintures qui se détachent avant de commencer à peindre. Puis, ne pas oublier non plus que les meilleurs résultats viendront de la combinaison optimale entre la brosse, ou le rouleau, et la bonne peinture. Autre bon conseil : travailler dans le sens de la lumière.

Comment le bricoleur peut-il optimiser son temps en bricolant?
“Le temps reste un problème pour tout le monde, mais il existe des systèmes permettant de peindre plus vite. Généralement, il est possible de gagner du temps en utilisant une peinture très qualitative et très couvrante, de manière à avoir besoin de moins de couches. La façon de peindre permet aussi de gagner de précieuses minutes. Par exemple, la pulvérisation est plus rapide que le rouleau. Sigma Coatings propose aussi de la peinture nettoyable, ce qui permet aux murs de rester propres beaucoup plus longtemps, et donc de devoir les repeindre moins souvent. Un procédé nettement plus durable, aussi ! Il existe également des laques spécialement adaptées à l’extérieur, qui sèchent très vite, donc vous permettent de fermer vos portes et fenêtres le soir-même”