Pour accompagner le repas de Noël, on veut une boisson festive qui plaira à tout le monde. Notre choix se porte en général sur le vin, mais il existe d’autres alternatives tendance qui raviront vos convives. Suivons les conseils de trois experts.

 

Exp3Cédric Dautinger,
zythologue (spécialiste en bière) et œnologue

Pour vous, quelle est la boisson qui accompagne le mieux un dîner de Noël?
« Je conseillerais les bières de Noël. C’est une spécialité typiquement belge qui convient à tous les types de repas, viandes, poissons ou végétarien. L’origine de ces bières de saison remonte à l’époque où les brasseurs utilisaient tous leurs ingrédients pour terminer l’année. Ils mélangeaient leurs propres épices, herbes et autres pour en faire un breuvage différent du reste de l’année. Chaque bière de Noël est donc différente en fonction de la brasserie. Ce n’est pas la blonde qu’on boit en regardant un match de football. Elle est également intéressante parce que la bière de Noël peut être consommée au repas et au dessert. »

Quelle tendance conseillez-vous, pour une touche originale?
« Pour l’apéro, je recommande le gin de Noël, aussi appelé sloe gin. Il s’agit d’une boisson de couleur rouge, plus sirupeuse que le gin traditionnel. Il est en général fait à partir de fruits rouges mais peut contenir d’autres fruits comme la quetsche. On se rapproche alors de la liqueur de fruits. La distillerie londonienne Haymans, notamment, propose une sélection intéressante de sloe gins. C’est le cas également de Havn, dont la gamme se décline en fonction de différents ports du monde. Pour chaque gin, on retrouve des ingrédients typiques de l’endroit. Par exemple, le lemon grass pour l’Asie, ou le bois fumé pour Copenhague. À l’occasion de Noël, vous pouvez trouver des coffrets spéciaux. »

Quelle alternative non alcoolisée?
« Pour le moment, le thé est très à la mode. Il faut évidemment le choisir en vrac, dans un magasin spécialisé ou sur les marchés de Noël. Évitez les thés en sachets et choisissez des thés artisanaux, beaucoup plus riches. Comme pour les bières, il existe une gamme de thés de Noël aux arômes d’orange, cannelle, clous de girofle, vanille et autres épices. Pour le choix, tout dépend de vos goûts personnels. Là encore, il est possible de trouver facilement des boîtes cadeaux et des offres spéciales pour la période de Noël. Cette boisson est idéale après le repas, chaude ou froide. Et si vous voulez passer une bonne nuit, il y a aussi les tisanes sans théine. »


 

Exp1Fabrizio Bucella,
œnologue et sommelier

Pour vous, quelle est la boisson qui accompagne le mieux un dîner de Noël?
« Tout dépend du repas, bien entendu. Avec une dinde, je conseillerais les vins de Loire ou un Beaujolais. Avec le gibier, en revanche, un vin rouge plus structuré, alors qu’avec du poisson on part en général sur un vin blanc. Mais tout ça est théorique, en général, à Noël, on aime ouvrir une bonne bouteille restée dans la cave parce que le côté festif doit rester présent. Pour un menu idéal, je dirais d’ouvrir un vin de la côte chalonnaise à l’entrée puis de poursuivre avec un Bordeaux 2006 sur la deuxième entrée. Ensuite, je proposerais de continuer avec le même vin rouge pour le plat et de terminer par un vin blanc pour le fromage car les tanins du vin rouge assèchent la bouche. »

Quelle tendance conseillez-vous, pour une touche originale?
« Le champagne a un côté plaisant parce qu’il se boit frais dans une pièce qui devient de plus en plus chaude au cours de la soirée. Il s’agit, je trouve, d’un compromis assez passe-partout, qui ajoute un côté festif. Rares sont les personnes qui n’aiment pas les bulles. De plus, ils s’adaptent à tous les entremets, jusqu’au dessert. Vous pouvez vous procurer des bouteilles directement chez le vigneron. La France n’est pas si loin et vous l’obtiendrez à des prix nettement moins élevés. Sinon, en s’y prenant suffisamment tôt, on peut obtenir de belles promotions dans les supermarchés. Malgré les idées reçues ils proposent souvent du champagne de bonne qualité à des prix raisonnables. »

Quelle alternative non alcoolisée?
« Il faut toujours prévoir de l’eau en suffisance et alterner avec le vin. Sinon, les thés conviennent très bien à la période de Noël. Ils sont désaltérants et ne tombent pas sur l’estomac, contrairement à certaines boissons froides. Pour l’occasion, je conseillerais des types fins et délicats comme le thé au ginseng ou le thé blanc de Chine, aussi appelé aiguilles d’argent. Il est en fait composé des bourgeons du thé qui apportent un côté très plaisant grâce à leur côté duveteux. Sous la dynastie Song, ce thé était très réputé. Enfin, pour trancher, je proposerais une autre sorte aromatisée aux épices comme la cardamome ou la cannelle. Ces saveurs ont un côté qui rappellent alors le vin chaud. »


 

Exp2Miguel Saelens,
caviste, propriétaire de Mig’s World Wines

Pour vous, quelle est la boisson qui accompagne le mieux un dîner de Noël?
« Pour tout ce qui est festif, une bulle est toujours un bon choix. En Belgique, on produit maintenant des champagnes de qualité qui peuvent rivaliser avec nos voisins français. On allie alors le côté agréable et festif à la découverte. C’est l’occasion de consommer un produit local de qualité, donc pourquoi se priver? En plus, au niveau du goût, la différence avec les bulles françaises n’est pas très marquée, on ne s’éloigne pas des canons d’un bon crémant. Dans un autre style, vous pouvez opter pour des bières belges. La brasserie bruxelloise En Stoemelings par exemple, c’est un petit clin d’œil sympathique selon moi. »

Quelle tendance conseillez-vous, pour une touche originale?
« Tout en restant dans la même lignée de produits locaux, on peut se diriger vers les vins produits en Belgique, en rouge comme en blanc. Il est tout à fait possible de faire un repas complet avec des vins issus de domaines belges. Le Mossiat du Château de Bioul, par exemple, apporte un côté minéral qui accompagne bien les fruits de mer. Pour le vin rouge, par contre, c’est plus compliqué, mais il est possible de trouver de bonnes bouteilles pour accompagner votre gibier au Château Bon Baron. Sinon, pourquoi ne pas aller voir du côté de l’Est, ou de la Grèce. Eux aussi produisent des vins de qualité qui apporteront une touche originale à votre repas de Noël. »

Quelle alternative non alcoolisée?
« En tant que caviste, je propose essentiellement des boissons alcoolisées. Mais je peux tout de même conseiller une boisson pétillante qui fait penser à du champagne. En province de Namur, le vignoble du Château de Bioul propose un mousseux de jus de raisin, le Bulles et Bioul. Très frais, il n’a pas le goût pâteux et sucré du jus classique qu’on trouve habituellement dans le commerce. Je trouve que c’est une bonne solution pour ceux qui veulent faire la fête sans boire d’alcool. Sinon, il ne faut pas oublier de prévoir de l’eau en suffisance tout au long du repas. »