Moment de convivialité et de détente, Noël offre souvent la possibilité de se réunir, que cela se fasse en famille ou entre amis. Autour, bien sûr, du sacro-saint dîner. Pour que celui-ci soit le mieux réussi, quelques astuces simples existent.

Si, pour beaucoup d’entre nous, les Fêtes de fin d’année font partie des moments parmi les plus agréables de l’année, elles restent l’occasion idéale pour rassembler amis ou membres de la famille, souvent autour d’une grande table, avec un bon repas. Quelques conseils simples sont de mise pour que celui-ci se déroule de la meilleure des façons.

Un petit effort
Tout d’abord, comme pour n’importe quelle entreprise, la réussite d’un dîner se peaufine bien en amont. Histoire d’évacuer toute forme de stress ou de tension, autant bien réfléchir à celui-ci avant. Un petit effort certes, mais pas vraiment compliqué à accomplir… et qui surtout vaut la peine! Comme l’indique Jessica Matthys, journaliste spécialisée entre autres en lifestyle, « établir un emploi du temps quelques semaines au préalable, en faisant des listes – de courses, de nourriture, de décoration… – reste la solution idéale pour être bien certain de ne rien oublier le jour J. »

 

Une invitation est un petit miroir de ce qu’on est, de ce que nous voulons montrer – Jean-Pierre Corbeau

 

Duos de couleurs célèbres
Puis, du service à utiliser aux décorations de table, on réfléchira aussi aux combinaisons de couleurs pour qu’elles soient (idéalement) en accord avec le service choisi, voire mieux encore, avec la décoration d’intérieur. Si la sobriété est souvent conseillée pour éviter les petites erreurs, Noël se prête plutôt bien au célèbre duo rouge-vert, mais d’autres possibilités existent, comme un mix d’argenté et de bleu, voire de brun et de crème.

Votre maison comme exposition
En parallèle, on optera pour des serviettes esthétiques, qu’on pliera si possible de façon originale. Bougies, boules, branches de sapin, figurines, pommes de pin, perles ou même montages floraux finiront d’embellir ce bel ensemble. Et on ajoutera, pourquoi pas, un fond de musique, pour créer une ambiance féerique. « En somme, ce sont toutes ces petites choses qui évoquent la personnalité de l’hôte et manifestent ses intentions à l’égard des invités. Une invitation, il ne faut pas oublier que c’est un petit miroir de ce qu’on est, de ce que nous voulons montrer. C’est une vraie exposition! » explique Jean-Pierre Corbeau, sociologue de l’alimentation. « Car inviter quelqu’un chez soi et partager un repas avec lui, c’est en quelque sorte lui montrer une part de son intimité », complète-t-il encore.

 

Je recommande d’opter pour les commandes en ligne, histoire d’éviter les files des supermarchés – Jessica Mathys

 

Le moment-clé de la soirée
L’accueil, moment-clé de la soirée, mérite de l’attention: mieux vaut d’emblée se montrer à l’aise, calme et élégant face à ses convives pour donner le ton de la soirée. La table se dressera en fonction des affinités de chacun, afin de bien placer tout le monde. Concernant le repas en lui-même, où l’on tiendra compte, dans certains cas, d’un budget à ne pas dépasser, on songera à une quantité idéale d’aliments en tenant compte du nombre d’invités. Par les temps qui courent, autant éviter le gaspillage.

Partager le buffet
Jessica Matthys: « Je recommande d’opter pour les commandes en ligne, histoire d’éviter les files des supermarchés. Puis, autant cuisiner ce qui peut l’être à l’avance, voire organiser un buffet collectif, quelqu’un amenant une entrée, quelqu’un d’autre le dessert etc. » Le frais sera plutôt cuit au dernier moment, et le vin s’ouvrira un peu avant pour qu’il s’aère.

Synonyme de convivialité
Durant le repas, l’hôte veillera à être assez présent avec ses invités, tout en laissant un temps raisonnable entre les plats. Des plats qui peuvent être relativement simples: autant ne pas gâcher la fête par des recettes trop compliquées et miser sur des préparations achevées la veille ou le matin du réveillon, faciles à réchauffer. Car n’oublions pas que Noël reste avant tout synonyme de convivialité.