En collaboration avec

Jean Beka, CEO SmartNodes

Smart phones, Smart Cities et maintenant aussi Smart Éclairage. Mais c’est quoi et comment les villes peuvent en profiter? SmartNodes nous explique.

De quoi s’agit-il quand on parle d’éclairage intelligent?
« L’éclairage intelligent ou le Smart Lighting, c’est, au niveau de l’espace public, de savoir éclairer juste, où il le faut, quand il le faut et à la bonne intensité. En d’autres termes, c’est pouvoir détecter n’importe quelle présence humaine sur une voirie, de sorte à créer une bulle lumineuse pour mieux accompagner piétons, cyclistes ou automobilistes dans leurs déplacements. Et s’il n’y a pas de présence au niveau de la voirie, alors, on réduit l’éclairage au maximum. »

Où en est-on, en Belgique, à ce niveau?
« Plusieurs villes se sont rapidement montrées intéressées par ce concept d’avenir, comme Wavre. Mais Ath, Hasselt, Namur ou Saint-Trond réussissent aussi à se démarquer. Certaines cités sont chez nous à la pointe de cette technologie, d’autres plus prudentes, attendent encore de voir. »

Comment voyez-vous les choses évoluer?
« Le Smart Lighting étant une base des Smart Cities, bien des choses restent encore à faire. L’éclairage public peut constituer un vecteur important en matière de captation de données, en parallèle à, par exemple, la mesure de la qualité de l’air, de l’acoustique ou même des places de parkings. Ce n’est qu’en connaissant mieux notre environnement qu’on rendra les villes plus intelligentes. Le grand défi sera, dans les années à venir, de coordonner de tout cela! »