Avec les avancées technologiques, les sociétés sont confrontées à un nombre exponentiel de données qui sont de moins en moins gérables par l’être humain. C’est là où l’intelligence artificielle fait son entrée dans le monde de l’entreprise.

« L’intelligence artificielle n’est pas un effet de mode, c’est fondamental », lance Jonathan Duplicy, conseiller scientifique à Innoviris. Mais l’intelligence artificielle, comment ça marche? La base, c’est l’exploitation des données qui proviennent de différentes sources comme les smartphones, Internet, capteurs… À partir de ces données, on peut modéliser un environnement, un système dont l’objectif est de prédire ce qui va se passer dans les semaines à venir.

 

L’intelligence artificielle n’est pas un effet de mode, c’est fondamental  Jonathan Duplicy 

 

Mesurer avec exactitude
La santé, la finance, la mobilité, la sécurité… L’intelligence artificielle peut s’appliquer à tous les secteurs. Younes Boukamher, PDG de RealDev, prend un exemple dans la logistique: « Imaginons qu’un équipement a une durée de vie prédéterminée d’environ 100.000 cycles. Si on doit changer toutes les pièces à 100.000 pile, ça va coûter cher, car certaines pièces peuvent durer 150.000 cycles par exemple. Grâce à l’intelligence artificielle, il est possible de mesurer avec exactitude la durée de vie théorique de chaque pièce et de prévoir en conséquence leur remplacement. »

Optimiser RH
Au niveau des ressources humaines, on peut aussi optimiser le rendement de sa société en répartissant les différentes tâches de manière plus équitable. Par exemple, on peut éviter la surcharge d’un service en mesurant les efforts des uns et des autres. Si une tâche a été estimée à trois heures de travail et qu’au fur et à mesure, on se rend compte que cela prend deux heures et demie, on peut adapter les horaires.

 

Grâce à l’intelligence artificielle, il est possible de mesurer avec exactitude la durée de vie théorique de chaque pièce Younes Boukamher 

 

Mieux comprendre vos clients
Les relations avec le client peuvent être davantage personnalisées. Grâce à l’analyse des données, il est plus facile de comprendre ses besoins et de lui proposer des services qu’il aimerait bien. On connaît déjà par exemple les systèmes de recommandation quand vous achetez un produit en ligne ou les publicités ciblées. C’est un facteur économique très important pour les entreprises.

Entreprise saine digitale
L’intelligence artificielle présente donc de nombreux avantages, mais comment une entreprise peut-elle franchir le pas? « Premièrement, il faut s’assurer que la base de l’entreprise est saine d’un point de vue digital. Tous les métriques doivent être en place, tout doit être mesuré et mesurable. Cela permet d’avoir une idée de la route à suivre pour atteindre ses objectifs », explique Y. Boukamher.

 

Plus il y a de données, meilleures elles sont Jonathan Duplicy  

 

Faites appel à un expert
Étant donné que ce type d’outils nécessite un investissement assez important, il est conseillé de faire appel à un expert qui pourra vous conseiller au mieux. De manière générale, il ne faut pas se limiter à ce qui existe aujourd’hui, mais essayer d’avoir une vision de manière à ce que les investissements dans cette technologie soient encore exploitables dans cinq ans.

Destruction créatrice
Une fois le système mis en place, certains employés vont craindre pour leur emploi étant donné que de nombreuses tâches seront automatisées. Jonathan Duplicy relativise: « Avant à Paris, il y avait 3.000 porteurs d’eau. Quand on a mis l’eau courante, d’autres emplois ont vu le jour. J’appelle ça “destruction créatrice”, ce qui ouvre de nouvelles perspectives. » Selon lui, il faut plutôt le voir comme une opportunité: les personnes qui faisaient des tâches répétitives sans valeur ajoutée seront formées pour effectuer des tâches de réflexion où l’apport humain est beaucoup plus valorisé.

Anticiper pour ne pas rester à la traîne
Si les entreprises ne veulent pas rester à la traîne, elles doivent miser sur la formation de leurs employés et anticiper. On sait que certains métiers vont disparaître, mais d’autres apparaîtront. Jonathan Duplicy conclut: « Il est donc indispensable de passer à l’intelligence artificielle. Google, l’une des entreprises les plus avancées dans le domaine, ne cesse par exemple d’être alimentée tous les jours par ses utilisateurs. Le cercle vertueux c’est: plus il y a de données, meilleures elles sont. »